Diana Farkas - 4 ans - Décédée - Repose en Paix

23 MAI 2012 - 11h47 - REPOSE EN PAIX

Solidarité Alerte © 2012 Solidarité Alerte © 2012 Solidarité Alerte © 2012 Solidarité Alerte © 2012

LA MAMAN DE DIANA FARKAS EXPLIQUE SON GESTE...

" JE L'AI ETRANGLE ET DECOUPEE POUR EVITER QU'ELLE SOIT BATTUE PAR SON PERE "

LE CORPS DE LA FILLETTE A ETE RETROUVE DANS LE CONGELATEUR DECOUPE EN MORCEAUX CHEZ SA MERE.

Les enquêteurs n'avaient pas vu le corps tout de suite Les enquêteurs avaient bien ouvert le surgélateur lors de leur première visite à Châtelineau (Châtelet), mais n'avaient pas découvert le corps de l'enfant. "

Mardi, les enquêteurs avaient ouvert le surgélateur mais ne pensaient pas qu'il était possible d'y trouver un enfant de cette taille", a commenté M. Magnien.

Selon le procureur, il s'est écoulé un certain temps entre l'étranglement et le découpage du corps.

Une autopsie de l'enfant va être réalisée sous peu.

Les voisins n'osent pas s'approcher La fillette était portée disparue depuis dimanche.

La ruelle a été rapidement bouclée par les forces de l'ordre.

Très vite, la police a annoncé la nouvelle: le corps sans vie de Diana, 4 ans, a été retrouvé. Vers 13h, notre journaliste Aurélie Henneton informait que le quartier avait été rouvert à la circulation.

Le voisinage n'osait pas encore s'approcher de la maison où s'est produit le drame.

Peu avant 13h, on observait encore des enquêteurs entrer dans le domicile de la maman de Diana situé dans une impasse, l'impasse de la croisette à Châtelineau.

Confrontée à des preuves provenant de son domicile, sa maman a avoué l'avoir étranglée avant de découper son corps en morceaux.

La mère de Diana a tout avoué: elle a étranglé sa fillette de 4 ans avant de découper son corps en morceaux.

Elle a ensuite disposé les morceaux de corps dans des sacs, eux-mêmes placés dans les tiroirs du congélateur, dissimulés derrière des sachets contenant de la nourriture.

L'objet qui a servi à découper l'enfant n'a pas été découvert, mais il s'agirait d'un couteau.

La mère n'a pas donné d'explication sur le mobile qui l'a poussée à commettre un tel geste, selon le magistrat.

Elle aurait en tout cas agi seule.

Face aux vêtements en sang, elle avoue Lors de leur première visite au domicile de la mère de Diana, les enquêteurs ont d'abord trouvé des vêtements ensanglantés d'adulte et d'enfant dans la machine à laver, "tombée en panne pendant le programme de nettoyage", a précisé Pierre Magnien, le procureur du Roi.

Les policiers ont présenté ces éléments à la mère qui a fini par avouer son crime.

Sur base des aveux de la mère, les enquêteurs se sont rendus mercredi matin au domicile familial et ont trouvé le corps découpé de l'enfant.

Information Source

GERPINNES Le corps sans vie de la petite Diana Farkas, disparue depuis dimanche soir, a été retrouvé, mercredi en fin de matinée, au domicile de Juliana Santana Duran, la mère de la fillette, a annoncé la police fédérale.

Aucune information n'a été donnée sur les circonstances du décès mais, selon plusieurs sources, le corps aurait été retrouvé dans le congélateur. Le Procureur du Roi a annoncé un point presse à 13 heures.

Vers 10 heures 30, mercredi matin, une équipe de la Cellule disparition, accompagnée du juge d'instruction Pierre Hustin et du Procureur du Roi par interim Pierre Magnien ont investi le domicile de la femme, impasse de la Croisette, à Châtelineau (Châtelet), en périphérie de Charleroi.

La ruelle a été rapidement bouclée par les forces de l'ordre qui ont sorti des bâches peu après 11 heures, a constaté Belga sur place. Dans la matinée, les membres de la cellule disparition avaient interrogé Juliana Santana Duran qui doit être présentée dans l'après-midi devant le juge d'instruction.

Lundi après-midi l'école maternelle de la fillette, âgée de 4 ans, avait alerté les forces de l'ordre après que Juliana Santana Duran se soit présentée à la sortie des classes pour récupérer son enfant qui n'avait pas été vu de la journée dans l'enceinte scolaire. Très rapidement les soupçons des enquêteurs se sont portés sur cette mère qui avait prétendu, dans un premier temps, avoir déposé sa fille à l'école le matin sans y avoir croisé personne.

Elle avait ensuite notamment expliqué que la fillette avait disparu de la voiture pendant qu'elle-même effectuait des courses.

Confrontée à ces multiples versions contradictoires concernant des circonstances de la disparition de Diana, qui n'avait plus été vue en vie depuis dimanche soir, les autorités judiciaires avaient décidé de priver la mère de liberté lundi en fin de journée. Mardi, les enquêteurs avaient déjà une première fois fouillé le domicile de la mère pour y recueillir des indices.

Le corps de l'enfant a finalement été découvert mercredi mais aucune information concernant les circonstances du décès n'a été communiquée.

La mère doit être présentée en début d'après-midi devant le juge d'instruction Pierre Hustin qui prendra la décision de la placer sous mandat d'arrêt ou de la relaxer, selon les indices dont il dispose. Cette décision devra être prise avant la fin des 48 heures de privation de liberté, aux environs de 17 heures.

Le juge d'instruction Pierre Hustin, le procureur du Roi, le médecin légiste et la cellule disparition se sont rendus au domicile de Juliana Santana Duran (la mère de la petite Diana), impasse de la Croisette à Châtelineau.

La fillette était portée disparue depuis dimanche. La ruelle a été rapidement bouclée par les forces de l'ordre qui ont sorti des bâches peu après 11 heures. Rapidement, la nouvelle est tombée: le corps sans vie de la fillette de 4 ans a été retrouvé, a annoncé la police fédérale.

Aucune information n'a été donnée sur les circonstances du décès. Une conférence de presse va être donnée par le parquet de Charleroi à 13h00.

Notre journaliste Dominique Henrotte la suivra et nous transmettra toutes les infos en direct.

C'est lundi, en fin d'après-midi, que la disparition de la petite Diana avait été signalée.

Sa mère était venue la chercher à l'école, où personne ne l'avait vue de la journée.

"Nous n'avons pas vu la gamine, nous n'avons pas vu la maman.

A aucun moment de la journée. Je ne peux rien dire de plus.

C'est assez énigmatique", a expliqué Chantal Hannoteaux, directrice de l'école de Bertransart.

Il s'est avéré, plus tard, que Diana n'avait jamais été déposée le matin à son école. La mère a alors changé de version pour affirmer que l'enfant avait disparu à Châtelineau, alors qu'elle l'avait laissée dans sa voiture le temps d'une course.

APPEL A TEMOINS POUR DIANA FARKAS

Age : 4 ans

Date de disparition : 21 MAI 2012 - DECEDEE LE 23 MAI 2012 - QUELLE HONTE !

Lieu : GERPINNES (BELGIQUE)

Signalement : Cheveux tressés noirs jusqu'au niveau des oreilles - Peau : Basanée.

Vêtements portés au moment de la disparition :

Selon les dires de sa mère, elle était vêtue d'une robe rouge, d'un manteau fuschia, d'un legging blanc et de chaussures ou sandales dorées ou argentées. "Toute personne ayant eu un signe de vie de Diana depuis dimanche

 

REPORT PRESSE :

Solidarité Alerte © 2012 Solidarité Alerte © 2012

Les recherches se poursuivent pour retrouver la fillette de 4 ans disparue depuis lundi.

Les enquêteurs recherchent toute personne ayant vu l'enfant entre dimanche 16h et lundi après-midi.

Aucune piste n'est actuellement écartée, indique le procureur du Roi faisant fonction.

Dans sa première version, la maman avait expliqué avoir déposé Diana à l'école lundi matin et l'avoir laissée dans le couloir jouxtant sa classe.

Or, cette classe était exceptionnellement déplacée au réfectoire pour une répétition de spectacle de fancy-fair.

Ce n'est que lorsqu'elle est venue rechercher l'enfant que la disparition a été signalée aux autorités.

Le personnel enseignant affirme n'avoir vu ni Diana, ni sa mère.

Des recherches ont été effectuées aux alentours de l'école, sans résultat. Interrogée par la cellule Disparition, la mère a modifié plusieurs fois sa version.

Selon ses dernières explications, elle aurait laissé Diana dans la voiture le temps de faire une course sur le chemin de l'école. A son retour, la petite avait disparu et, dans la panique, la mère n'aurait pas osé le signaler.

Child Focus a d'ores et déjà lancé un avis de recherche, également diffusé dans les aéroports.

Agée de 4 ans, Diana Farkas est une petite fille à la peau basanée, avec des cheveux noirs tressés jusqu'au niveau des oreilles.

Selon les dires de sa mère, elle était vêtue d'une robe rouge, d'un manteau fuschia, d'un legging blanc et de chaussures ou sandales dorées ou argentées.

« Toute personne ayant eu un signe de vie de Diana depuis dimanche 16 heures est priée de contacter le 116000 ou le 0800/30300 le plus vite possible », demande un enquêteur de la cellule Disparition de la police fédérale.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×