Fiona

MOBILISATION A CLERMONT FERRAND - SAMEDI 25 MAI 2013 A 14 H 00 - PLACE DE JAUDE.

POUR PLUS D'INFOMATIONS, CONTACTER L'ORGANISTEUR DU RASSEMBLEMENT EN CLIQUANT CI-DESSOUS.

Solidarité Alerte © 2012

L'AVEZ VOUS VUE ? HAVE YOU SEEN HER ?

Solidarité Alerte © 2012 FIONA ACCES FICHE O.I.P.C / I.C.P.O Interpol

Solidarité Alerte © 2012

Solidarité Alerte © 2012

APPEL A TEMOINS POUR FIONA

Age : 5 ANS

Date de disparition : 12 MAI 2013

Lieu de disparition : CLERMONT-FERRAND (63)

TOUTE PERSONNE AYANT DES INFORMATIONS EST PRIEE DE CONTACTER :

Potential witnesses are urged to call :

07 77 97 08 59 ou le 04 63 05 22 21

Intl Call +33 7 77 97 08 59 or +33 4 63 05 22 21

E.C.U 17 -- I.C.E 112

DATA :

Fiona, 5 ans.

De type européen, une corpulence moyenne, elle mesure 1, 10 m, a la peau clair, les cheveux blonds coiffés en carré long, les yeux bleu vert clair.

AU MOMENT DE SA DISPARITION :

Elle était vêtue d'un survêtement noir avec un logo blanc "Hello Kitty" au niveau de la poitrine, un tee-shirt blanc, d'une paire de socquettes, d'une paire de tennis basses de couleur noire avec attache Velcro.

Elle portait au cou une chaîne en plaqué or avec une médaille ronde représentant le signe zodiacal du Sagittaire.

INFORMATIONS :

L'enfant est décrite comme étant vive, avec un bon niveau de langage pour son âge. Elle est capable de décliner sans difficulté son nom et son prénom.

Elle serait assez espiègle et sociable de caractère, et s'exprime sans accent.

La police recherche tout témoignage de personnes présentes dans le parc hier en fin d'après-midi, ainsi que toute personne ayant pris des photographies.

Contacter le 07 77 97 08 59 et 04 63 05 22 21 POLICE NATIONALE DE CLERMONT FERRAND(63)

La police de Clermont-Ferrand a lancé lundi un appel à témoins au lendemain de la disparition de Fiona, une fillette blonde de cinq ans, dans un parc de la ville, à nouveau ratissé sans succès dans la matinée par plus d’une centaine d’hommes.

«On a passé au peigne fin le parc dans ses moindres recoins et on n’a pas trouvé Fiona», a déclaré au cours d’une conférence de presse le procureur de la République à Clermont-Ferrand, Pierre Sennes, évoquant le «lourd dispositif policier» mis en place depuis dimanche soir dans ce parc escarpé de 26 hectares.

Deux jours après la disparition de la petite Fiona, 5 ans, dimanche dans un parc très fréquenté de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dome), le procureur de la République Pierre Sennes a ouvert mardi d'une information judiciaire pour enlèvement et séquestration sur mineure de moins de 15 ans.

Le procureur de la République explique que la «thèse d'un enlèvement de Fiona, qui n'a pas été retrouvée dans le parc malgré des recherches très importantes, est la piste la plus probable, par déduction». Lors d'une conférence de presse mardi en début d'après-midi, Pierre Sennes a précisé que «rien ne permet de remettre en cause la parole de la maman de Fiona» entendue pendant près de six heures lundi soir au commissariat de Clermont.

La mère de Fiona, effondrée, «pense à tout et n'importe quoi». Alors que mardi sa fille demeure introuvable, elle parle de cette épreuve «très difficile à vivre psychologiquement».

La mère de la fillette a également déclaré mardi qu'elle avait été entendue à deux reprises en tant que témoin et que pour l'instant il n'y avait aucune garde à vue.

Solidarité Alerte © 2012

LA MAMAN DE FIONA LANCE UN APPEL AU SECOURS.

La mère de la petite Fiona, disparue dimanche dans un parc de Clermont-Ferrand, a lancé jeudi «un appel au secours» pour retrouver sa fille, sur le parvis du Palais de justice de Clermont-Ferrand.

La jeune femme blonde, vêtue de noir et en larmes, s'exprimait devant la presse aux côtés de son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie, avant d'être entendue par les juges jeudi après-midi.

«Je lance un appel à tout le monde, à tous les Clermontois, à tous ceux qui peuvent nous aider», a-t-elle déclaré.

Elle s'est constituée partie civile mercredi, pour «participer activement à la manifestation de la vérité», a-t-on appris auprès de son avocat.

Elle décrit Fiona comme «une petite fille qui aime la vie, qui aime les gens, qui est sociable, toujours souriante».

«C'est très très dur par rapport à ma grossesse, par rapport à mon autre fille, on n'a pas trop le choix de continuer la vie», a-t-elle confié, ajoutant qu'elle avait «beaucoup de contractions». «Je n'ai pas envie de faire une fausse couche», a-t-elle ajouté.

Une marche blanche organisée Mercredi, un nouvel appel à témoins a été lancé, tandis qu'un réel élan de solidarité s'est engagé sur les réseaux sociaux pour retrouver la petite fille.

Et ce Jeudi à 14h30, une marche blanche est prévue dans Clermont-Ferrand, après qu'un nouvel appel à témoins a été lancé mercredi.

Solidarité Alerte © 2012

DONS

solidaritealertediifusion@yahoo.fr

Unité Citoyenne Bénévole de Mobilisation, Solidarité Alerte est indépendante du plan Alerte Enlevement.

Solidarité Alerte © n'est partenaire avec aucune association ou organisation n'ayant conclu un accord.

Solidarité Alerte © 2012

ALEX - Fondateur de Solidarité Alerte © 2011 - 2013 - www.solidaritealerte.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×