Manuella - 16 ans - 21/03/2014

RETROUVEE SAINE ET SAUVE LE 21 MARS 2014

MERCI A TOUTES CELLES ET CEUX QUI SE SONT MOBILISES ET QUI ONT COLLABORE AU RELAI DE L'INFORMATION

Manuella,

Toute l'Equipe de Solidarité Alerte ©, son Fondateur, Alex, son président, Gabriel, tous ses amis, collaborateurs, et partenaires, te souhaitons un bon retour parmis les tiens et adressons tous nos voeux de bonheur les plus sincères à toi, ton papa ainsi qu'à ta famille.

 

« Magnifique !!!! la gendarmerie vient de retrouver Manuella !!!!!!!!! »

C’est par ses mots que le père de Manuella Llambrich a commenté la bonne nouvelle sur Facebook : sa fille, disparue le 20 décembre dernier à Meaux, a enfin été retrouvée.

Après trois mois, la jeune fille a été retrouvée.

Manuella, 16 ans, une jeune fille originaire de Meaux mais dont la mère est domiciliée à Lizy-sur-Ourcq a été retrouvée saine et sauve, ce vendredi 21 mars par la gendarmerie, près de Villeparisis, d’après une information du journal La Marne.

“Je l’ai vue rapidement, elle va bien. Il n’y a pas de problème”, a confié le père de la jeune fille, contacté par l’hebdomadaire

« C’est super. Je sors tout juste de la gendarmerie. Je l’ai vue rapidement. Elle va bien, il n’y a pas de problème. On va passer un bon week-end … », nous a-t-il confiés quelques minutes plus tard.

Les gendarmes ont retrouvé Manuella aux alentours de Villeparisis.

Manuella avait disparu depuis le 20 décembre.

Elle devait se rendre chez son père mais ne s’était jamais présenté au rendez-vous.

Depuis sa disparition, la famille de l’adolescente avait multiplié les démarches pour tenter de la retrouver, en parallèle de l’enquête de gendarmerie qui privilégiait la thèse de la fugue.

Contactée par la République de Seine-et-Marne, la gendarmerie précise qu’une enquête est en cours pour connaître les circonstances exactes de sa disparition et afin de comprendre son emploi du temps durant les trois mois d’absence.

Autorisation de diffusion du papa de Manuella le 6 Mars 2014 à 19:30

Merci à toutes et à tous de bien vouloir relayer la présente information.

Alex - Fondateur de Solidarité Alerte © --- Gabriel - Président de Solidarité Alerte © -- Stéphanie - Administratrice principale.

Dans un soucis de confidentialité, aucune information relative aux conversations que nous avons avec les parents ne peut être divulgué.

NOUS RAPPELONS A CERTAINES PERSONNES QUE L'UTILISATION DES LOGOS DE SOLIDARITE ALERTE © SANS AUTORISATION OU ETANT FALSIFIES ENTRAINERA DES POURSUITES JUDICIAIRES.

Copyright © 2011 - 2014 Solidarité Alerte © n'est partenaire avec aucune association n'ayant signé un accord scripta manent avec elle.

URGENCE - PRIORITY - PRECEDENZA - PRIORIDAD - PRIORITAT - PRIORIDADE -ПРИОРИТЕТ

Solidarité Alerte © 2012

APPEL A TEMOINS POUR Manuella Llambrich

Age : 16 ANS

Date de disparition : 20 DECEMBRE 2013

Lieu de disparition : Meaux / Lizy sur Ourcq

TOUTE PERSONNE AYANT DES INFORMATIONS EST PRIEE DE CONTACTER :

Potential witnesses are urged to call :

GENDARMERIE NATIONALE

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

SIGNALEMENT

Manuella était une fille "réservée" et "super secrète" sur sa vie privée.

Scolarisée en seconde, elle avait, selon son père "beaucoup séché les cours" en 2012-2013, et avait très peu fréquenté son lycée depuis la rentrée de septembre dernier.

Au moment de sa disparition, Manuella portait une veste et un pantalon en jean bleu clair et un cabas noir en simili cuir avec un pantalon et quelques affaires à l'intérieur.

Cette jeune fille de 16 ans, qui habite Lizy-sur-Ourcq, a disparu depuis onze jours, plongeant ses parents dans le désespoir.

Elle pourrait être avec Gérald C., un homme âgé de 25 ans, habitant Nanterre (Hauts-de-Seine) et rencontré début décembre.

« Elle dit être folle amoureuse de lui, soupire son père. Mais nous avons beaucoup de mal à admettre cette relation.

Il a dix ans de plus qu’elle. A son âge, cela pose problème. »

C’est le 20 décembre que Manuella a été aperçue pour la dernière fois par sa grand-mère, à Meaux.

A la suite d’une énième dispute avec sa mère, la jeune fille avait quitté Lizy-sur-Ourcq quatre jours avant pour se réfugier chez sa mamie.

Ce vendredi, la grand-mère devant s’absenter, elle lui a dit de se rendre chez son père, à dix minutes à pied de là.

« Mais elle n’est jamais arrivée chez moi », déplore le papa.

Déjà l’an dernier, Manuella avait disparu pour une histoire de cœur.

Des affiches placardées dans les gares de la région Famille et amis, qui se raccrochent donc à la thèse de la fugue, ont alors commencé les recherches.

Une déclaration de disparition a été déposée auprès de la brigade de gendarmerie de Lizy-sur-Ourcq.

Depuis mercredi, des affiches sont placardées dans les gares de la région pour tenter d’avoir des renseignements.

« Quelqu’un a assuré l’avoir vue avec une jeune fille blonde à la gare de Chessy, samedi. Mais cela n’a pas pu être vérifié, elles n’apparaissent pas sur les bandes de vidéoprotection », explique le père.

Impossible également de tenter de localiser Manuella grâce à son téléphone puisqu’il est éteint depuis sa disparition.

Sa meilleure amie a réussi à entrer en contact avec Gérald C. via les réseaux sociaux.

« Il assure que Manuella n’est pas avec lui », déclare Kathy. « Manuella ne me laisse jamais sans nouvelles plus de trois jours », ajoute-t-elle.

REPORT PRESSE LA MARNE

Où en sont les recherches pour retrouver Manuella ?

On n’en sait pas beaucoup plus.

Les gendarmes de Lizysur- Ourcq, en charge du dossier, ne nous communiquent aucune information, pour le bien de l’enquête disent-ils.

Ça me rend fou.

Je ne sais pas où est ma fille et je ne sais pas où en sont les enquêteurs. Je ne sais rien en fait, à part qu’ils sont trois gendarmes à travailler sur le dossier.

J’essaie de faire pression pour que ça bouge plus vite.

Que faites-vous ?

Depuis sa disparition, je me consacre entièrement à sa recherche. J’ai arrêté de travailler. Je suis couvreur auto-entrepreneur donc je ne touche rien.

J’ai commencé par lancer un avis de recherche sur le web, que j’ai aussi affiché un peu partout.

J’ai créé une page Facebook “Retrouvons Manuella”.

Je passe mes nuits sur l’ordinateur à essayer de recouper les informations.

J’ai contacté les hôpitaux, les gares.

Certains témoins ont affirmé l’avoir vu à Chessy, au Val d’Europe, à Lagny et même à Coulommiers.

Mais il faut faire le tri, c’est compliqué.

À chaque fois, je prends ma voiture et je fonce sur place pour ne pas perdre de temps.

Je donne toutes les informations que je récupère à la gendarmerie.

Je ne dors plus, je ne mange plus beaucoup.

J’ai des questions plein la tête.

Photo - La Marne

C’est dur, ça commence à peser. Avez-vous une conviction, une thèse que vous privilégiez ?

Non.

Nous manquons d’indices.

Elle aurait laissé une lettre, un message… Mais là …

En plus, rien ne vient corroborer les témoignages : Manuella n’apparaît sur aucune image des caméras de vidéosurveillance sur les lieux où elle aurait été aperçue.

Tout le monde penche pour la thèse de la fugue.

Mais j’aimerais en être certain

. J’aimerais au moins savoir si elle dort au chaud, si elle va bien, être rassuré un minimum.

Manuella a-t-elle déjà fugué ?

Oui, l’année dernière, mais c’était complètement différent.

Elle nous avait envoyé un SMS pour nous dire qu’elle avait besoin de respirer.

Elle avait passé la nuit chez son copain de l’époque et on l’avait retrouvée dès le lendemain.

J’avais d’ailleurs été très dur avec elle. Manuella ne m’a plus parlé pendant des mois.

C’est une jeune fille renfermée. Elle ne va plus au lycée depuis septembre.

Elle veut travailler. On s’était retrouvés il y a quelques semaines. Ça allait mieux entre nous… Elle fréquentait apparemment un jeune homme de 25 ans, un certain Gérald.

L’avez-vous contacté ?

Oui. Je n’étais pas au courant de cette relation avant sa disparition.

Je l’ai retrouvé grâce à Facebook.

Au départ, j’étais persuadé qu’elle était avec lui.

Mais il m’a juré que non, qu’ils n’étaient plus ensemble et qu’il n’avait plus de nouvelles depuis le mardi avant sa disparition.

Sa meilleure amie, Kathy, m’affirme aussi qu’elle ne sait rien.

Qu’aimeriez-vous dire à votre fille ?

Que toute la famille l’attend. Qu’il ne faut pas qu’elle ait peur de rentrer. Sans elle, nous ne vivons plus.

Aujourd’hui, je n’ai plus de vie.

Solidarité Alerte © 2012

DONS

solidaritealertediifusion@yahoo.fr

Unité Citoyenne Bénévole de Mobilisation, Solidarité Alerte est indépendante du plan Alerte Enlevement.

Solidarité Alerte © n'est partenaire avec aucune association ou organisation n'ayant conclu un accord.

En collaboration avec RESSOURCES & ENTRAIDE

Solidarité Alerte © 2012 Solidarité Alerte

solidaritealertediifusion@yahoo.fr

Unité Citoyenne Bénévole de Mobilisation, Solidarité Alerte est indépendante du plan Alerte Enlevement.

Solidarité Alerte © n'est partenaire avec aucune association ou organisation n'ayant conclu un accord.

Solidarité Alerte © 2012

Unitée Citoyenne Bénévole de Mobilisation Solidarité Alerte © 2011 - 2013 - www.solidaritealerte.com

Fondée en 2011 par Alex ©

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×