Maureen

RETROUVEE LE 4 JUIN 2012 A PARIS

MERCI A TOUS POUR VOTRE COLLABORATION.

Merci à toutes celles et ceux qui ont relayé les appels à témoins, qui ont relayé les informations sur les différents réseaux sociaux, sites, blogs et plateformes.

4 JUIN 2012.

Nous avons le plaisir de vous informer que Maureen, 15 ans, disparue le 26 Avril 2012 à Beaucaire (30), a été retrouvée sur Paris.

Ses parents sont venus la chercher en voiture et ont fait l'aller retour en partant de beaucaire dans la nuit.

Après un peu plus d'un mois de travail avec la famille de Maureen, pour les recherches, les informations, les diffusions d'appels à témoins, vidéos et audios, es créations de voices-tracks et de liners de Paradise Radio qui a apporté son concours aux recherches sur leurs pistes médias, nous pouvons enfin être rassurés, et transmettons tout notre soutien le plus sincère à la Famille de Maureen pour qui nous restons à disposition.

MAUREEN,

Toute l'Equipe de Solidarité Alerte,

Toutes les personnes pour qui tu comptes, pour qui tu es précieuse,qui tiennent à toi,

Toutes celles et ceux qui ont contribué à te retrouver, sur les réseaux sociaux, les sites internet, blogs...

TE SOUHAITENT UN BON RETOUR DANS TA FAMILLE.

Maureen n'ayant pas encore vu ce qui avait été fait pour la retrouver, nous laissons pour le moment les vidéos qui ont été crées pour les recherches ainsi que le liner audio, ceci, à la demande de ses parents.

TOUTE PERSONNE AYANT DES INFORMATIONS EST PRIEE DE CONTACTER le numero unique : ---

Solidarité Alerte © 2012

L'enseigne CARREFOUR se joint à la mobilisation pour retrouver Maureen.

Monsieur Michel Gay, Syndicat de Carrefour Beaucaire, apporte son concours pour constituer des équipes volontaires afin de distribuer les affiches d'appels à témoins sur Palavas les Flots, le Grau du Roi, Les Saintes, la Grande Motte, et sur la côte méditérranéenne.

Nous remercions très sincèrement Monsieur Gay pour son soutien à la famille de Maureen.

Courage à vous, vous n'êtes pas seuls.

Accord de diffusion du papa de Maureen, Monsieur Dalleluche le 26 Mai 2012 à 13h00.

Solidarité Alerte © 2012

APPEL A TEMOINS POUR MAUREEN DALLELUCHE - 15 ANS 

  

Age : 15

Lieu de disparition : BEAUCAIRE (30)

EN FUGUE DEPUIS LE 25 AVRIL 2012

TOUTE PERSONNE AYANT DES INFORMATIONS EST INVITEE A CONTACTER :

Potential witnesses are urged to call :

------

MOBILISATION POUR RETROUVER MAUREEN

REPORT PRESSE

Le 25 avril, Maureen avait prétexté une inscription au brevet des collèges pour que ses parents lui confient sa carte d’identité.

Elle n’avait pris ni argent ni vêtements. « Elle est partie en disant qu’elle finissait les cours à 16h30, mais elle n’est jamais revenue », raconte la maman.

Comme son mari, elle a vite pensé à une fugue, Maureen ayant déjà « disparu » l’an dernier pendant trois jours chez une copine.

Le couple était loin d’imaginer que leur fille serait, cette fois, partie aussi loin. Une copine a confié avoir accompagné Maureen à la gare, où elle a pris un train pour Paris.

Elle aurait rejoint des amies « rencontrées » sur le réseau social Facebook.

" J’ai retrouvé un numéro de téléphone qu’elle appelait souvent, raconte Anne-Marie. Je suis tombée sur une gamine qui dit l’avoir réceptionnée gare de Lyon et ne plus avoir de nouvelles depuis. C’est incompréhensible de partir rejoindre des gens qu’on n’a jamais vus, soupire Anne-Marie Dalleluche. Maureen n’avait jamais mis les pieds à Paris "

Jusqu’à la semaine dernière, cette frêle adolescente se connectait régulièrement sur Facebook.

" Elle disait juste à ses copines qu’elle était à Paris.

Les enquêteurs ont acquis la certitude qu’elle est en banlieue parisienne, mais ils ne l’ont pas encore localisée précisément.

Mais elle ne donne plus de nouvelles, et rien ne me dit que c’est vraiment elle qui se connecte.

Son compte a déjà été piraté dans le passé. "

Après la première fugue, Anne-Marie Dalleluche avait d’ailleurs privé Maureen d’Internet et de portable pendant plusieurs mois.

" J’avais changé d’horaires de travail pour ne pas la laisser seule et on avait beaucoup parlé. Elle s’était excusée, elle allait chez un psychologue, et je pensais qu’elle avait pris conscience de la gravité des choses. "

Pour cette maman, qui n’ose plus sortir de chez elle de peur de rater « le » coup de fil qui lui annoncerait le retour de sa fille, l’angoisse se teinte aussi de désarroi.

" Pourquoi fait-elle ça? se demande-t-elle. Elle doit avoir en elle un mal-être dont elle n’a jamais parlé. Je voudrais pouvoir l’aider. "

On April 25th, Maureen had pleaded a inscription in the French General Certificat Secondary Education so that her parents confide her ID card.

She had taken neither money no clothes.

" She left by saying that she finished the courses at 4:30 pm, but she never returned ", tells the mom.

As her husband, her fast thought of a fugue, Maureen having already "disappeared" last year during three days at a friend.

The couple was far from imagining that their daughter would be, this time, also left far. A friend confided to have accompanied Maureen at the station, where she took a train for Paris.

She would have joined the friends "met" on the social network Facebook. "

I found a phone number which she often called, tells Anne-Marie.

I fell on a kid who tells to have received her station of Lyon and more to have news since.

It is incomprehensible to leave joining people whom we have never seen.

Maureen had never gone in Paris …

" Until the last week, this young girl connected regularly on Facebook. "

She just said to her friends that she was in Paris.

The investigators acquired the certainty that it is in Parisian suburb, but they have not localized her yet exactly.

But she gives no more news and nothing says to me that it is really her who connects.

Her account was already hacked in past.

" After the first fugue, Anne-Marie Dalleluche had moreover deprived Maureen d' Internet and of GSM during several months.

" I had changed working schedules not to leave her alone and we had spoken a lot. She had apologized, she went to a psychologist, and I thought that she had become aware of the gravity of things. "

For this mom, who does not dare to go out any more she fear of missing "the" phone call which would announce her the return of her daughter, the anxiety is also tinged with confusion.

" Why does she make that? She wonders. She has to have in her an ill-being about which she has never spoken … I would like to be able to help."

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×