116 000

Vivre la disparition de son enfant ou adolescent est toujours difficile voire insurmontable pour beaucoup de parents.

Se retrouver seul, même en compagnie, dans la solitude de la détresse et de l'angoisse qu'une disparition, fugue ou enlevement est une épreuve.

Les premières heures, minutes et secondes ne sont que panique, pleurs et confusion, toute logique s'étiole et en soi tout s'embrouille.

Ces heures, minutes et secondes deviennent une éternité quand on est dans l'attente du retour de son enfant.

Chacun devant le drame réagira différement.

Nous avons souvent été contactés par les réseaux sociaux pour créer des appels à témoins et des alertes vidéos.

Ce n'est pas aussi simple que ça...

Solidarité Alerte © intervient effectivement pour la diffusion ainsi que pour les mobilisations sur les différents réseaux et autres plateformes médias et nous vous remercions de l'interêt que vous nous portez. Mais ...

Dés qu'une disparition, fugue ou enlèvement est constatée, il faut avoir les bons réflexes.

1/ Prévenir immédiatement les autorités de Gendarmerie ou de Police

2/ Signaler la disparition, fugue ou enlevement près du 116 000 Enfants Disparus

Lorsque nous sommes contactés par les Familles d'enfants ou adolescents disparus, nous orientons immédiatement les Familles vers le 116 000 afin que la disparition soit inscrite dans le database des Enfants Disparus.

Solidarité Alerte © 2012

MAIS QU'EST-CE QUE LE 116 000 ?

(Informations du site officiel)

Le 116 000 a pour mission d’écouter et soutenir les familles d’enfants disparus.

Il intervient auprès des familles dans le cadre de fugues, d’enlèvements parentaux en France ou à l’étranger, de disparitions inquiétantes de mineurs et de jeunes majeurs (de moins de 25 ans).

Accompagner et orienter les familles dans les démarches

Le rôle du 116 000 est avant tout de conseiller les familles dans les procédures administratives et juridiques à engager.

Grâce à un important réseau d’interlocuteurs (officiers de police et de gendarmerie, magistrats, ministères…), les juristes du CFPE-Enfants Disparus informent régulièrement les familles de l’avancée des recherches, sous couvert de l’intérêt de l’enquête.

Souvent, les parents sont également orientés vers une association locale d’aide aux victimes.

Cet accompagnement se poursuit tant que la famille en exprime le besoin.

Conseiller et informer les familles et les professionnels Le CFPE-Enfants Disparus a également pour mission de prévenir les disparitions en donnant des conseils, notamment en matière d’enlèvement parental.

Le dispositif est une source d’informations pour les professionnels confrontés à ces thématiques très spécifiques qui cherchent une expertise dans le domaine.

Participer à la réflexion des pouvoirs publics et des instances européennes sur le phénomène des disparitions Les juristes du CFPE-Enfants Disparus sont régulièrement consultés par les institutions et participent à des groupes de travail sur les thématiques relevant de son action (disparitions d’enfants, séparations conflictuelles, moyens de prévention…).

Sensibiliser le grand public

Plusieurs actions de sensibilisation sont menées chaque année : la Journée internationale des enfants disparus, diffusion de messages de sensibilisation auprès des médias (télévision, cinéma…), campagne d’affichages pour faire connaître le dispositif…

NOUS INVITONS TOUT PARENT A CONTACTER LE 116 000 EN CAS DE FUGUE, D'ENLEVEMENT OU DE DISPARITION.

Solidarité Alerte © 2012

Solidarité Alerte est indépendante du plan Alerte Enlevement

solidaritealertediifusion@yahoo.fr

Unité Citoyenne Bénévole de Mobilisation, Solidarité Alerte est indépendante du plan Alerte Enlevement.

Solidarité Alerte © 2012

ALEX - Fondateur de Solidarité Alerte © 2011 - 2013 - www.solidaritealerte.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×